Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C -*5 )

„ ponts-levis ont été constamment levés, et que „ les clefs des portes et ponts-levis sont toujours „ restées aux corps de gardes des officiers Fran„ cais; que n'ayant eu que deux petits canons de „ 3, et qu'un seul Caisson de gargousses, ces piè„ ces ont resté devant vótre porte jusqu'au mo'. „ ment de 1'attaque, et qu'au premier coup de „ feu qui s'était fait entendre, vous avez donné „ 1'ordre de les transporterala Porte -neuve oü je „ vous avais fait rapport que 1'ennemi dirigeait „ un de ses principaux points d'attaque et ou „ vous jugiez pouvoir en tirer le parti le plus „ avantageux: mais les rouës et les affüts de ces „ canons ayant été brisés par la Canaille de Franc „ fort armés de haches et autres outils de cette „ espèce, les Cannoniers et Charretiers tués ou „ blessés par elle, ces deux petits canons n'ont pü arriver a leur destination et ont resté de. „ montés dans la rue ditte Schefer-Gass.

„ Voila lesfaits dontj'atteste la vérité" etc. (Signé) Bertrano, Capitr>i»e au sme Bataillon du Baf Rhin.

J'ai du raporter les dépositions de trois Officiers dont on ne saurait conompre la Ioyaüté. Ils existent, ils ont été a cóté de moi ou prés de moi' a 1'attaque de Francfort, et leur réputation et leur honneur donnent un poids irrésistible a leur té-

L 3

Sluiten