Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 2<Jo )

ront qu'avec les rnêmes précairtions, et qui reste* ront toujours fermées a serrure ét è verrouil.

Les Citoyens, commandans des Corps voudront bien faire lire dans la journée cet ordre 4 toute la troupe, et envoyer a cet effet des Sous. Officiers aux postes.

Ordre du So Novembre 'tm. L>an ler de la République, d six heures du matin. Le Général réitère les témoignages de satisfaction de la bonne conduite de sa brave garnison. Les troupes qui ont été au bivouac rentreront ce matin k 10 heures dans leurs quartiers: les gardes des portes restreront seulement doublées, et on laissera, provisoirement, a chaque bastion six hammes.

L-Adjudant de place aura soin de faire ouvrir les Corps de gardes qui se trouvent dansles bastions et de demander a cet effet les clefs * ia Municipalité'

Indépendamment des gardes doublées aux portes de Saxenhausen, ct de six hwmk* par bastion ou par poste, il restera toujours dans ce Faux. bourg un Piquet de 60 hommes: il sera composé dc même que le Piquet de la Ville quiexïstcra toujours, suivant les ordres antcriatremciit donné.

loures les troupes de la garnison resteront tou'. jours en guêtres et prêtes a prendre les armes 4 •chaque instant. A ca dfct, ^ ne £(;.carteron£

Sluiten