Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

■Voqué en doute par Fenvie et la Calomnie elles» mêmes; car, elles auraient ft démentir le téraoig-nage de toute une Ville aux yeux de laquelle ces précautions furent prises et ces preparatifs fürent faits. Mais, je le repète, il est des gens aux quels on ne prouve que bien difficilement qu'il fait jour en plein midi, ce sont ceux qui ne veulen» pas y voir clair.

Extrait du Journal de PArmêe du Roi de Prusse du 1 au 3e. Decembre. Berlin 6 Decembre 1/92.

Pour assurer tout ft fait notre expéV

dition, le Duc dé Weimar ft dü se porter avec les Régiment de Lothem et de Katte sur notre droite. Vers les 9 heures (2 Decembre) 1'attaque de la Ville commenca de la manière suivante.

Les Bataillons Hessois marchaient aussi ft couvert qu'il était possible contre les portes dittes , la Porte neuve et de la Toussaint; il'sïestrourèrent fetméss et les ponts levés. Les Soldats ennemis étaient sur les remparts d'ou ils faisaient un feu de mousquetterie , (les bourgeois avaient refusé de leur donner les canons) aussitót que rjpus nous rrouvames assez prés, on fit avancer

Sluiten