Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( *83 )

Ie tems de 1'attaque de cette Ville, j'aie pü me jendre coupable de la moindrc négligence, que j'aie négligé aucune précaution quelconque pour garantir 1'intérieur de cette place contre les tentatives des malintentionnés , et 1'exterieur contre les attaques de 1'ennemi. De plus, j'ajouterai que quand j'aurais vü se former sous mes yeuxlecom^ plot de livrer aux ennemis les portes de la ville, (comme elfectivement je vis les garcons de metier se rendre aux portes avec leurs outils) il m'était ft peu prés impossible d'empêcher 1'exécution d'un semblable complot, si leurs Auteurs s'étaicnt opi« niatrès ft la poursuivre. Car, quels moyens le Général Custine avait-il laissé ft ma disposition pour conteuir les mouvements d'une populace de 7 aS mille ames, entièrement vouéj aux désordre, et interressée au succès des troupes Prus« siennes et Hessoiscs?

Et cepenJant , malgrez 1'extrême insuffisance de mes moyens derépression ou de défense, tous les postes avaient été si bien assürés, qu'aucim n'a été emporté qu'après 1'épuissement total de Munitions; et l'effnemi n'en ft prisposscssion d'aucun que longtems après que la gardj aux quellrsquelques un de ces postes avait été confiée , les eüt aban» donné séduite par les insinuntions les plus perfides, ainsi que je 1'ai expliqué dans le cour de cet ouvrage,

Sluiten