is toegevoegd aan je favorieten.

Des États Généraux, et autres assemblées nationales.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

*■ T A t s

afTuré qu'il ne fe trcm

en Fnn« • r P ge«tilhomme

US ^"dens & ies confeilJers genou en rerre. Le roi U fe lever I, ^ °rdonné de

I s « ; PréfidenC d< Selve die :

«Sire, les deputes des cours fouverainfes de votre royaume n on " de

de, l, ,e nün' Pa entendre, fans veffer «les tarmes a tre rdrifiem ar v j.4 i • • I* Jcétur, de I'acTe 1" J d^'™on, av.z -n," daW«ca«on cjue vous leur

-tedefcX t ^gUÊ ^ ^ = u pame. JU France peut d f ,

P»me„„ent & ,De voos „.^ »P ft?u de^fe devousfac ,eurPaveu.Uc

i,: dT'd vo"ejiCmce -&eiraire«

f"»7'»i-«». « ,„•„, s.oppoJo°;