is toegevoegd aan uw favorieten.

Histoire du Bas-Empire, en commençant a Constantin le Grand.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Bas-Empire. Liv. XX1IL 231 pourimpofer filence; ils permettoient • aux accufés de plaindre leur fort, de ^ienII verfer des pleurs; ils en verfoient eux- théodomêmes ; mais ils ne leur laifToient ef- se. pérer aucune grace; ils paroiffoient trol" a la fois compatiffants & inflexibles. Ann. 387. ï Sur la fin du jour, ils firent renfer:i mer tous ceux qiii étoient convainj cus, dans une grande enceinte de j murailles , fans toït 6c fans aucune \ retraite qui put les garantir des inju1 res de Pair. C'étoient les perfonnes les plus confidérables d'Antioche, par leur naiffance, par leurs emplois 6c | par leurs richefTes. Toutes les famil| les nobles prirent le deuil; la ville j perdoit avec eux tout ce qu'elle avoit t d'éclat & de fplendeur.

Le troifieme jour devoit être le xxxiv. plus funefte: tous les habitants étoient d^s01^4 j glacés d'effroi. C'étoit le jour deftiné nes. °1_ au jugement 6c a Pexécution des cou- chryfoji. j pables. Avant le lever du foleil, les cH°m\17' Commiffairesfortent de leurdemeure bL'.I's. 1 a la lueur des flambeaux. Ils mon- c- 4. { troient une contenance plus févere ^ban'or' j que la veille, 6c Pon croyoit déja ffood.i. 1 lire fur leur front ia fentence qu'ils 5«f-19alloient prononcer. Comme ils tra-