Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 264 )

de son goüt les preuves que j'ofFre ici, mais je •ais bien qu'il est dans tous les pays des hommes «m trouvent plus commode et plus simple de BOircir la réputations d'un Général intègre que de rendre justice ft son zèle et ft son patriotisme, • Jajouterai ici pour laisser cette espèce de -ens sans ressources (car il suffit pour cela de faire connaltre la verité) que bien loin d'avoir été sur* prts, j'avais pris toutes les précautions qui sont au pouvoir d'un homme aetif, intelligent et qui ft i e-xperience de son Art. Indépendamment des dispositions énoncées dans le cours de cet ouvrage, et des postes déja établis avant la sommation, javais placé sous le commandement d'un Capitame du 7mc Bataillon des Fosges une garde a Ia port? qui donuc sur le Mein (Fahr-Thor) avec ordre de surveiller tout ce Rivage, ainsi que les portes et poternes qui y communiquent. La Por. te-Neuve étant la mitoyenne des trois portes-con. treles quelles je prevoyais que 1'ennemi dirigerait pnncipaleinent son attaque, j'y fis marcber UR pquet de reserve; je fis piacer des Ordonnance* icheval, ft chacque portej ainsi que Mrfc

Me,n; j'en placai plusieurs a Saxenhausen, affin de pouvoir être instruit promptcment de tous lesmouvemens de 1'ennemi ainsi que de tous les événémens quelconques: je Pris en un mot toutes les^mesures que peut exiger Ia prudence ia plus ^évere. Etcequejedisi,",^^^^

Sluiten