is toegevoegd aan je favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome trente-quatrième. Troisième classe, contenant les romans cabalistiques.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Conti m o r a t; i6f inarque éclatante de fapuiffanteprotection; 5c% pour perpétuer ce peuple d'héroïnes en leur procurant les moyens de fe multiplier, la déeffe £t paroitre tout-a-coup au milieu du royaume une fontaine, que quelques favans mythologiftes prirent d'abord pour celle oii fe plongea le beau Narciffe , lorfqu'il devint amoureux de fa propre figure. Cette fontaine fut pendant un tems la matière de bien des réflexions, & de-» vint la fource de plufieurs difputes : chacun voulut en découvrir 1'origine, quoiqu'ils en Jgnoraffent entièrement la propriété. Cette découverte ne fut due qu'au hafard : voici ce qui la produifit.

Plufieurs jeunes perfonnes attachéesau fer» vice de la reine, tombèrent dans une maladie de langueur : tout l'art de la médecine fut épuifé a leur procurer des foulagemens; mais, cette maladie, a laquelle on ne connoiffoit rien^ fembloit empirer tous les jours; ce qui détermina les médecins, infpirés fans doute par 1* déeffe ,. d'ordonner les eaux a la nouvelle fontaine, efpérant que la diffipation d'un affez long voyage pourroit contribuer au rétabliffe-». ment de leur fijnte. Ce voyage réuffit parfaitement au gré de leurs défirs; les jeunes perfonnes, de retour a la cour, reprirent leur embonpoint 6c leur gaieté. naturelle, 6c mêmf