is toegevoegd aan je favorieten.

Recherches sur le commerce. Ou Idées rélatives aux intérêts des différens peuples de l'Europe.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

LES LOIX DES FRISONS. 157

1'origine de notre livre de gros, Jaquelle efl divifée en 20 efcalins, ou fols, & le fol en 12 gros.

Dans 1'addition des Sages, Vukmarus fait mention dans le Titre 3, article 44, de 10 deniers de Frife; & comme a 1'article 43 on trouve un folidus, je conjecïure que l'amende contenue dans 1'article 44 étoit évaluée a la moitié de celle qui efl contenue dans 1'article 43, & que par conféquent un folidus y efl évalué a 20 deniers Frifons , ce qui doit être entendu de deniers d'argent (14).

Cette livre, autrefois réelle en poids, & qui depuis eft devenue riumérique, étuir la livre Romaine du poids de iï onces: c'eft 1'opinion de M. dc Salzade & de plufieurs autres. Quant I moi, il me femble que puifqu'elle doit fon établiffemcnt ü Charlemagne, & que les elpcces contenoient le poids réel, il faudroit plutöt la regarder comme Ia livre de 12 onces , poids Francois; car il me parolt certain que c'eft de ce poids que l'on s'tft fervi pour les Monnoies, & que par une conféquence naturelle on l'aura égalemert fuivi pout établir les évaluations dans les comntes. Le nom de Livre gros peut auffi (ïgnifier grofe livre, & être par Ia deftinguée de la petite livre, qtri étoit la Romaine. On pourroit attlli penl'er que cette livre ayant été dans la fuite divif'ée en 2<p grQ» 9 elle fut nommée Lirrè gros , pour la diftingtier de la livre tournois, de la livre Pari' fis &c.

(14) Qu'il y ait -eu des Monnoies Frifowne», c'eft un fait afftz démontré par plufieurs découvertes qu'on a fait: & voici celles dont mes recherches m'ont procuré quelque connoiflance.

O. SCHARLENSBS dans fes Chrot'iques deFril'e, i i'an 1494, page 277, dit que le nouveau Régent, élu, fit préfent