is toegevoegd aan je favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques [...]. Tome second. Première division de la première classe, contenant les voyages imaginaires romanesques.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

444 Les aventures cris, le marchand Ecoffois le fuivit de prés, Sc prenant une des compofitions que nous avions fakes, propre a ne répandre que de la fumée, & de Ia puariteur, il y mie le feu, & la jeta au milieu de ceux qui y reftoient encore. En même rems 1'aurre Ecoffois Si- mon valet ayant déja lié les deux Tartares 1'un a I'autre, les con.luifirent vers 1'idole pour voir fi elle leur apporteroit du fecours, & ils nous vinrent rejoindre a toutes jambes.

Lorfque 1'efpèce de fufée que nous avions jetee dans la cabane 1'eut tellemeüt rëmplie de ftimée, qu'elle avoic prefque fuffoqué ces pauvres ma'Iieureux, nous y en jetames une d'une nature trés-différente , qui donnoit de la lumière, comme une chandelie ; nous la fuivimes , Sc nous.n'apperCjü nes que quatre perfonnes, deux hommes, a ce que nous ctümes, & autant de femmes, qui apparemment s'étoient occupés aux préparatifs de quelqu'un de leurs facrifices diaboliques. Ils nous parutent mortellement effrayés; ils trembloient comme la feuille , & la fumée les ■ avoit tellement étourdis , qu'ils n'étoient point en état de dire Ie moindre mot.

Nous les primes &. les liames comme lesautres, avec Ie moins de bruit qu'il fut poffible, Sc nous nous haiames de les faire fortir de la tente , paree qu'il ne nous étoit pas poffible de fouffrir davan-