Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

» A ce nom venere, votre imagination a cieja eie au-devant de 1'éloge.

» Mes FF.*., dans les deux hémisphères 1'éloquence s'est épuisée a célébrer la vie eternellement mémorable du général Lafayette. Venant apres tous lesautres, que pourrai-je dire que vous n'ayez lu ouentendu? que pourrai-je dire que vous n'ayez pressend? Quoique je puisse aujourd'hui vous parler de ce grand citoyen , toujours prévenu par vos pensees que noes paroles ne sauraient exprimer, i'aurai encore a répondrè au secret reproche que vous me ferez d'être demeuré beaucoup au-dessous. Un modeste silence me serait donc plus convenable devant un pareil homme, dont la longue carriere, sillonnée par tant de glorieux événemens passés a de si ccrands intervalles de lieux et de tems, pourra, co mme il a déja éte dit a celte tribune, faire douter a nos arrière-neveux s'il n'y a pas eu plusieurs Lafayette , comme nous pensons qu'il y a eu plusieurs Hercule.

» Lafayette est un de ces hommes extraordinaires pour lesquels on a dit : Leurs seules actions lespeuvent louer : laudent eutu in toto orbe opera ejus. Oui, mes FF.-., toute autre louange languit auprès dun

si grand nom.

» Toutefois, si je ne puis rien, faible orateur, pour la gloire du général Lafayette dans le monde politique, espérant trouver dans votre indulgence

Sluiten