Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

» Jeviensde vous retracer faiblement, mes FF.-., Ie mérite de l'habile jurisconsulte, de l'artiste dislingué, de 1'administrateur intègre et de l'liomme public, qui tour-a-tour sont venus briller sur nos colonnes, et dont la mort vient de nous séparer.

»II me reste a vous entretenird'un guerrier chera la patrie, de celui que le canon de trente batailles sut respecter, qui associa son nom a la gloire de nos armes, et que la France a déja placé au rang de ses plus illustres défenseurs.

» Le Lieutenant-Général comte Decaen (CharlesMatlueu-Isidore ) est ne a Caen, département du Calvados, le i3 avnl 1769. Son jeune courage ne tarda pas a lui dévoiler la carrière brillante qui allait se dérouler devant lui. A peine agé de 18 ans , il s engagea, contre la volonté de ses parens, dans un ïegiment d artillerie de la marine, alors en garnison a Cherbourg. Rendu en 1790 au voeu de sa familie, qui le destinait a la carrière du barreau, il avait repris ses études avec application, lorqu'en 1792, la France fit un appel au courage et au patriotisme de ses enfans. Le jeune Decaen prit du service dans le quatrieme bataillon du Calvados, et fut nommé sergent-major a 1'election de ses compatriotes. 11 se signala au siége de Mayence , ou sa conduite et des talens militaires déja remarquables lui valurent successivement les grades d'adjudant-sous-officier, de sous-lieutenant, de lieutenant et de capitaine. Pen-

Sluiten