Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

monde, et tout déplacé, lui suggéra la pensee, sinon de créer, du moins d etendre une branche d'industrie jusqu'alors timidement exploitée : celle de batleur d or. L'épouse que son cceur avait choisie , féconda son entreprise, la dirigea avec un grand succes, et lui permit d'augmenter la part du pauvre, qu ïl associa constaminent a ses entreprises. II trouva enfin dans cette première union tout le charme qui doublé 1'intensité de la vie. Hélas! ce bonheur était trop grand pour qu'il put durer; la fatalité, cette ennemie irréconciliable du genre humain , quand elle ne peut nous frapper dans notre fortune, nous frappe dans nos affections. Son épouse mourut au mdieu de leur prospérité, mais, dans ses derniers momens, plus occupée de Ia douleur de son mari que de son propre désespoir de quitter une vie autour de laquelle s'étaient groupés tous les éléruens du bonheur, elle chargea une de ses amies, son élève chérie, de rendre a ce qu'elle laissait d'elle-même sur la terre, la compagne qui allait le

quitter;.... elle cessa de vivre Lëpoux et 1'amie

pleurèrent ensemble; le besoin de parler incessamment de ce qu'ils avaient aimé davantage, les conduisit, par une pente irrésistible, a confondre une existence quisemblait, par leur union, prolonger celle de 1 etre dont la volonté leur devenait insensiblement et de plus en plus sacrée ; une postérité nombreuse fut le fruit de ce second hymen. Leur

Sluiten