Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

hollandaise. Le flamand tel que vos pères 1'ont parlé et écrit n'y perdra rien, tandis que le hollandais, écrit même par des personnes savantes et irréprochables, por te tou jours avec lui les germes de Théresie". (Aan v. Maarten, medegedeeld door G. L. Bergmann, bij een brief van 14 Juni 1829). (Cfr. Colent brander, Belgische Omwenteling).

3*) Men leze hierover „La Barrière Beige", van Pierre Nothomb (Paris, 1916) en de antwoorden hierop van luit.*gen. F .D. De Bas „Valsche Staatkunde", Dr. N. Japiske, „Tendent tieuze Geschiedschrijving", (N. Courant, 4,5 September 1916). J. de Louter „Een gevaarlijk boek", (N. Courant 27, 28, 29 Oct. 1916).

") De Hollanders moeten zich niets rooskleurigs verheel* den over de meening der Belgische Franskiljons ten overstaan der Nederlandsche Taal. In La Phalange, mars 1914, Paris, is een Lettre de Belgique opgenomen, waaruit volgend leer* zaam uittreksel: „Le Francais qui debarque a la gare du Midi, a Bruxelles, est tout de suite offensé par de barbares inscrip* tions flamandes qui ont généralement le pas sur les inscrip* tions francaises. Etant donné que Bruxelles est une ville francaise de culture et de langue (négligeons 1'argot des quar* tiers excentriques) cela est plus ridicule que dangereux, et, certes, a Bruxelles, le Francais ne perd pas de terrain, paree qu'il ne peut en perdre, et que la lumière chassera tou jours les ténèbres. Mais dans les Flandres — qui de tout temps ont parlé et pensé en francais — qui nous ont donné un (Georges) Rodenbach et un Van Lerberghe, ces deux poètes d'inspira* tion si fine et toute francaise — la langue perd du ter* rain et le jargot en gagne. On parle trés sérieusement d'arracher l'Université de Gand au francais pour n'y plus enseigner qu'en flamand. Ce serait la mine d'une institution: on s'en consolerait; mais ce sera une direction hostile im* primée a des centaines de jeunes intelligences, la direction germanique, et ceci est plus grave. Derrière les Flamingants, c'est toute 1'Allemagne qui veille confusément."

106

Sluiten