Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

523

^ § 288.

weü as to merchants. This domicil in the case of Mr W i. ru- ruis a neutral country and Mr. W must be tre^H L o W;ls,Clhlna- Chuia Court, and as such is entitledl to ? CUtraI by the

authority should not weigh heavüTaÏÏnstT™ T mere f8""* °f cargoes seized are usuallv thosTrrf tr^ ^\In Cases of ^ case as the wesentTr^l mT and 11 may be that s™h a

a trarW tï,i+ r . L' " eira"ea to De treated as if he werp

l^XlTZv how this concession benefit ^

pc^tóï^ ^ PrfSeS 861111516 être enC°re sur Ia

FossAihté pour une meme personne d'avoir deux ou plusieurs

.trade dormedes" dans différents pays étrangers. Voir, entreZZ

ï^r^T***d: Lrd stoweU dans ^ Jon'e

tleS 2 jJ ^4l^r0dmte danS le J'ugement (523) et

les observations faites a ce sujet par la Cour de Londres •

for the purpose." establish a sufhcient résidence in both

La même indécision se retrouve dans le jugement de la Conr § 288 d^ le Lützow, n°. 4 (289), m LT ^

dé LdusortdÏ C°Tf d'Une perSOnne une fois déterminé décide du sort des marchandises saisies. Tandis que les chargements dont une personne même non-ennemie, mais domicüiée enpavs ennemi est propriétaire, sont déclarés de bonne pme comme étSt propriété ennemie, les tribunaux relachent comme pronte n" ennemie les cargaisons appartenant en propriété a des pertnnes ™EmnireTrS'^ ™* ™** - alüé^ou d"ns

onS ï^r**'Cesthèses du droit des prises an*lais -

Trï- a,phfeurs rePnses; voir, entre autres, les jugementsFrench or German or «Sïfe^?^

Sluiten