Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

§ 321.

586

magne, plus tard aussi de 1*Autriche-Hongrie et des autres puissances ennemies.

Ce faisant, 1*Angleterre et la France ont introduit une nouvelle forme de blocus, dont la légalité a été a bon droit contestée par les neutres. En outre, ainsi que le Gouvernement néerlandais n'a pas négligé de démontrer, ces mesmes empiétaient dbectement sur les droits des neutres sanctionnés formellement par la deuxième règle de la Déclaration de Paris, a laquelle le monde entier avait donné Son adhésion. C'est pourquoi nous mentionnons ici les décrets et jugements relatifs a cette matière, en ne renvoyant au chapitre 18 concernant le blocus [section II, § 544] que pour attirer 1'attention sur les rapports qui existent entre ces représailles et la doctrine du blocus.

g 822. Les représailles visées dans le paragraphe précédent ont recu leur première formule juridique dans deux ordonnances parallèles édictées en même temps par les Gouvernements de la Grande-Bretagne et de France, savob dans l'„Order in CouncU" anglais en date du n mars 1915 et dans le décret frangais en date du 13 mars 1915.

Bien que ces deux ordonnances différent entre eUes dans les détails, leur tendance est la même. En voici la teneur: „Order in Council" du ii mars 1915. Whereas the German Government has issued certain orders which, in violation of the usages of war, purport to declare the waters surrounding the United Kingdom a military area in which aU British and alhed merchant vessels wiU be destroyed irrespective of the safety of the lives ot passengers and crew and in which neutral shipping wül be exposed to shnüar danger in view of the uncertainties of naval warfare;

And whereas in a memorandum accompanying the said orders neutrals are warned against entrustbig crews, passengers or goods to British or alhed ships ; „.

And whereas such attempts on the part of the enemy give to His Majesty an unquestionable right of retaliation ;

And whereas His Majesty has therefore decided to adopt further measures in order to prevent commodities of any kind from reaching or leaving Germany, though such measures wül be enforced .without risk to neutral ships or to neutral or non combatant hfe and in strict observance of the dictates of humanity; r - . .

And whereas the Alliés of His Majesty are associated with Hun m the steps now to be announced for restricting further the commerce ot

GffisaMajesty is therefore pleased, by and with the advice of his Privy Council, to order, and it is hereby ordered, as foüows :

(1) No merchant vessel which sailed from Her port of departure after

Sluiten