Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

599

§ 329.

§ 828. (i) Après avoir motivé de la facon indiquée ci-dessus la validité du premier „Reprisals Order", la Cour des prises de Londres en a fait application en diverses causes, a partir de la décision Ogeechee (154a), rendue le 26/30 juillet 1915, et oü on üt le passage suivant • „In view of the fact that the Reprisals Order of March n 1015 was not officiaüy publicated untü March 15, the Crown made the concession that the latter day should be taken to be the material date for the purnose of the Order." v

Voir sur ces appücations ci-après, § 331 et ss. (2) La question de la légaüté du d e u x i è m e „Order" se posa dans 1'affaire des navires neutres (danois et néerlandais) Chumpon, Delfland, Zuiderdijk and Oscar II (777); mais la cour des prises se borna a dire catégoriquement et sans invoquer aucun motif nouveau : „Paragraph 2, in my opinion, is valid as a new „Reprisals"Order " } 329. Les discussions sur la vaüdité vis-a-vis des neutres des décrets de représaüles n'ont obtenu une solution judiciaire amplement motivée qu'après les premières saisies de navires neutres, effectuées et jugées sous 1'empire du troisième „Reprisals Order".

La décision rendue a la suite de ces saisies et relative au vapeur néerlandais Leonora (937) et a sept autres vapeurs neutres, restera toujours un document des plus fameux de la partiaüté nationale de la jurisprudence des prises anglaise, qui ne sait, dans 1'espèce, baser ses conclusions que sur des débats du temps de Napoléon, — époque oü les droits des neutres étaient violés, d'une facon tout aussi injustifiable, par 1'arbitraire des belligérants, pour qui le seul intérêt constituait la loi suprème. Cette décision curieuse a fini par être sanctionnée en appel par le „Judicial Committee of the Privy Councü" : Leonora (1198).

Les passages suivants sont extraits du jugement de première instance Leonora (937), qui comprend 45 pages :

These prize proceedings relate to eight steamships with theb cargoes which were captured in August and September of last year, on voyages from Rotterdam to Stockholm, Gothenburg, and other Swedish ports The cargoes consisted mainly of coal and coke. The Leonora and one other steamship were Dutch vessels ; the other six belonged to Sweden The captures were aü made under the authority, or assumed authority ot an Order in Councü issued on February 16, 1917. The Crown asked for condemnation of the ship and also of the cargoes, in accordance with the provisions of that Order. The claimants, owners of the various ships and cargoes, contended that the Order in Council was ülegal and invalid and that the captures were therefore wrongful. The issue thus raised was obviously one of suprème importance, not

Sluiten