Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

nog

§ 643.

Anastassios Koroneos (103) : „The goods in question were shipped at Aiexandretta on a German steamer .... War broke out between England and Germany, and the German steamer took refuge at Syra to avoid capture. At that time the ship was not free, but the goods were free, Turkey being then a neutral Power. The steamer entrusted these goods to the National Steam Navigation Co. of Greece to be carried to Malta. The goods were from Syra shipped to the Piraeus, and from the latter port were forwarded to Malta by the Anastassios Koroneos. — The claim for freight from Piraeus to Malta has already been allowed."

La Cour alloua également une somme a titre de fret pour le transport de Syra vers le Pirée, mais elle débouta la „National Steam Navigation Co." grecque de sa demande en restitution du fret par elle payé a la compagnie „Deutsche Levante Linie", qui avait effectué le premier transport, a partir d'Alexandrette. [Comp. a ce dernier sujet ci-après § 649, (1), sub a.]

Cependant, la doctrine ne pouvait reparaitre en pleine vigueur qu'après la promulgation du premier „Reprisals Order" [hypothèse <>, 50, du § 640, (1)] et devait nécessairement cesser de nouveau d'être appliquée loisque, par 1'un des „Reprisals Orders" ultérieurs, le transport de marchandises ennemies commenca a être interdit aux navbes neutres sous peine de confiscation [comp. notamment a ce sujet § 324]. En apphquant la doctrine sous 1'empbe du premier „Retaliatory Order", les tribunaux anglais la modifient d'après de nouveaax principes.

Stigstad (332), vapeur norvégien parti de Kirkenes (Norvège) le 10 avrü 1915, a destination de Rotterdam, avec un chargement de briquettes de minerai de fer, destiné a être transbordé dans ce port en chalands du Rhin pour des destinatabes allemands. Pendant son voyage le vapeur fut arrêté par les Anglais et conduit dans un port britarinique, oü 1'on procéda au débaiquement du chargement conformément a l'„Order in Council" du n mars 1915. Ainsi qu'il ressort des renseignements précédant le jugement de la Cour de Londres,

„the President on August 25, 1915, made an order for the proceeds of the cargo, which had been sold by consent of the Marshal, to be released to the réprésentatives in England of the Norwegian owners of the cargo, less a sum for freight to be paid to the shipowners which, in the absence of agreement, would be determined by the Registrar in accordance with the principles laid down m the case of The Junoty) [1914]." [Voir infra,§ 646.]

La cour d'appel était apparemment du même avis. Comp. la décision ultérieure dela Cour de Londres en cause du Heim (1164) :

Sluiten