Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

"79

§ 686.

Voir dans le même sens art. 4 des „Norme" de 1917 : ,,E' lecito alle navi mercantüi difendersi e accorrereinsoccorsodi navi nazionali od alleate aggredite ; nel qual caso, durante 1'attacco e la difesa, sono loro applicabüi i doveri e i diritti propri delle navi da guerra, secondo le presenti norme. — A questo ef f etto potranno gli armatori delle navi nazionali ottenere dal Governo 1'autorizzazione per la sistemazione a bordo e per 1'aumento di armi, di munizioni e di equipaggi oltre ü consueto."

Roumanie : voir ci-dessus, § 685.

Russie : article 15 du Règlement de 1895, qui déclaré légale la résistance de navires de commerce russes :

i°. en cas d'attaque de la part de navires ennemis ou suspects, et

2°. s'il y a lieu de venir en aide aux navires russes ou neutres *) attaqués par rennend.

Dans le même sens : article ie* de la loi o 11 o m a n e sm les prises maritimes de 1912.

Voir aussi § 155 des Instructions francaises de 1912 (1916):

„En cas de combat provoqué par une résistance armée, ceux qui montent le navire (ennemi) suivent la fortune des armes."

(2) Au contraire, 1'Allemagne dispute aux navires de commerce ennemis le droit de résistance et, par voie de conséquence, celui d'armement. Une annexe séparée de la „Prisenordnung", intitulée: „Befehl für die Seebefehlshaber und Kommandanten über ihr Verhalten' beim Zusammentreffen mit bewaffneten Handelsschiffen im Kriege", contenait encore les instructions modérées suivantes pom le cas de résistance armée de la part d'un navire de commerce ennemi armé contre l'exercice du droit de prise (art. 2) :

„Leistet ein bewaffnetes feindliches Kauffahrteischiff bewaffneten Widerstand gegen prisenrechtiiche Massnahmen, so ist dieser mit aüen Mitteln zu brechen. Die Verantwortung für jeden Schaden, den Schiff, Ladung und Passagiere dabei erleiden, tragt die feindliche Regierung, Die Besatzung ist als kriegsgefangen zu behandeln."

Plus tard, cependant, les autorités allemandes se sont résolues a des mesmes plus rigoureuses, justifiées e.a. par les conditions particulières de la guerre sous-marine, par la conduite offensive des navires marchands ennemis, armés ou non, et par l'abus du pavülon neutre. Von particuhèrement le mémorandum allemand, en date du 8 février 1916, concernant le traitement comme navires

') ou alliés? Comp. § 179, note *) a la page 309.

Sluiten