is toegevoegd aan uw favorieten.

La construction relative dans Chrétien de Troyes

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Avant de commencer a rassembler mes matériaux, je me suis naturellement demandé quels étaient les travaux syntaxiques déja parus sur Chrétien de Troyes se rapportant a mon sujet. En consultant P. Horluc et G. Martinet, Bibliographie de la syntaxe du francais (jusqu'a 1905), K. Vollmöller Krit. Jahresbericht (1890-1913), les registres sur Romania et Zeitschrift für Rom. Phil. et pour les dernières années les Index des mêmes périodiques, j'ai trouvé

a. J. Weiss, Beitrage zur Syntax der Pronomina im Chev. au Lyon des Chrestien de Troyes (Zeitsehr. für das Realschulwesen, t. XII, 1887).

Ce travail ne donne que trois pages (514-517) sur le pronom relatif; il prend aussi quelques ex. dans Cligés (éd. F.).

b. J. Ellinger, Syntax der Pronomina bei Chrestien de Troies, Zeitsehr. R. Schulw., t. XI, 1886. (Yvain éd. H.; 31 pages)

II ne donne que trés peu sur le pronom relatif.

c. J. le Coultre, De Vordre des mots dans Crestien de Troyes (diss. Leipzig, 1875, Yvain éd. H.; des ex. pris dans Erec et Enide).

d. F. Bischoff, Der Conjunctiv bei Chrestien (Halle, Niemeyer, 1881).

e. J. Nastasi, Die Lehre der Nebensatze im Cligés von Chrestien de Troyes (éd. F.; Linz, progr. 1894, 52 pages).

Je n'ai pu 1'avoir; la critique de A. Stimming dans le tome II Krit. Jahresber., p. 199-201, n'est pas favorable.

Les mêmes travaux — a 1'exception de celui de Weiss — sont mentionnés a la page LVI de PIntroduction de Pédition (1909) de Philomena par M. C. de Boer. Comme on voit, ils sont tous «* a Pexception de a et de e— antérieurs aux éditions critiques de W. Foerster et, sauf celui de Bischoff, ils ne s'occupent que d'un seul poème de Chrétien. A Pheure qu'il est nous avons 1'avantage de pouvoir travailler sur les éditions critiques de Foerster pour Erec, Guill. d'Angleterre, Cligés, Lancelot, et Yvain ; pour Philomena nous avons celle de M. de Boer ; pour Perceval Pédition critique de G. Baist s'est fait attendre; il n'a donné qu'une édijbion provisoire.

II existe un assez grand nombre de travaux consacrés au pronom relatif en général (voir la Bibliographie), et il va sans

22