is toegevoegd aan uw favorieten.

La construction relative dans Chrétien de Troyes

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Perceval: 8852 De quel ore que il venist; 6823 E va quel part que tu voldras ; 6862 E dist chevaliers or alez Quel part que vos onques volez; 7145 Or serai ge liee e joieuse D'aler quel part que vos voldroiz.

Dans les vers comme Yvain 4346, 5803, Perc. 6862 oü 1'idée de généralité est encore renforcée par 1'adverbe onques, on peut voir 1'origine de quelconque. Dans-Chrétien je n'ai pas trouvé eet adverbe accompagnant qui que; le développement de cette combinaison a déterminé le francais quiconque (Godefroy x) donne un exemple avec kikienkeske: kikionkes k'il soit (S. Bernard, Sermons).

Korte 2) cite le vers suivant: Qui qui onques s'en entremette, etc. (Jean de Condé, Dits et Contes III, 140, 21); surtout pour une époque postérieure, il faut tenir compte de la formation savante quiconque, quelconque, sur les modèles latins quicumque, qualiscumque.

V. Ou que.

Cligés: 6263 Et 1'une a 1'autre, ou qu'ele fust, Conpaignie feire deüst.

Charr.: 5645 ou qu'il soit.

Yvain: 3764 que je m'an vois, Ou que soit, logier an eest bois; 6007 Por voir, mes sire Gauvains aimme Yvain et conpaignon le claimme, Et Yvains lui, ou que il soit.

Perceval: 5290 Ou que il aille ; 5568 ou que ge soie ; 7418 ou que ele aille.

Comme dans les exemples avec quel que se rapportant aux substantifs leu ou part, la concession porte sur le lieu.

Comme phrase substantive on trouve:

Erec 6148 Qui que 1'antande et qui que 1'oie,

Ja essoines neZ retandra.

(en fonction de rég. dir., avec représentation).

1) Godefroy, Dictionnaire de V'ancien francais.

2) J. Korte, Vie bezichungslosen Rclativsatz: im Französischen. Diss. Göttingen, p. 40.

55