is toegevoegd aan uw favorieten.

La construction relative dans Chrétien de Troyes

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Charr. 2760 Ne ne s'a ou asseürer, et Perc. 8026 Des que il trueve ou herbergier. Mais dans ces deux exemples même, on sent encore la valeur interrogative de 1'adverbe.

L'adverbe relatif que.

Nous 1'avons déja rencontré après les indications de temps comme jor, ore, etc. (p. 66), dans des relatives avec la valeur d'une consécutive (que-ne, p. 44) et comme deuxième élément dans les relatifs de générabsation (p. 56). Je regarde également comme adverbe le que se rapportant a ce annoncant (et résumant) une subordonnée. A la page 116 de ce travail j'ai donné des exemples de ce précédant immédiatement que, soit seul, soit sous le régime des prépositions de et a. On trouve de même ce séparé de que, e.a. Erec 4939 Et ce lor fet grant soatume, Que la lune cler lor alume; Charr. 4331 Ce poise lui qu'on le gardoit; Perc. 7832 Mes ce molt li desabeli Que il ensi 1'avoit perdue.

Sous le régime de de ou a : Erec 2512 Et de ce mout se mervella Que si formant plorer la vit; Yv. 1520 De ce fust uns autre dolanz, Qu'il ne feïst la demorance (855); Cl. 1663 Mes a ce lor consauz repeire Que demain ainz que jorz apeire, Istront del chastel a celee ; 5339, 5680, 6552 ; Charr. 3835 Quant ot qu'il est a ce menez Que il covient por lui prieer (875).

Surtout avec por 1'emploi de ce est fréquent, e.a. Cl. 8005 Por ce fu Thessala clamee, Qu'ele fu de Thessaille nee ; 3908 Mes por ce ne leissast il pas, Qu'il ne 1'eüst eneslepas D'amors aresniee; 4160 Por ce me pans et sai de f i, Que.... Ja los ne pris n'i aquerroie; etc. Non-séparé p.e. Yv. 82 Ja le leissames por peresce Espoir, que nos ne nos levames, Ou por ce, que nos ne deignames ! Dans le vers Yv. 1455 por ce que je 1'aim, le sens de relative s'affaiblit déja, ce qui montre la transition vers Pexpression conjonctionnelle de la langue moderne. On trouve ce de même sous le régime de por marquant le hut: Erec. 6666 Et robes a chascun deus peire Por ce, que sa corz, miaudre apeire ; Perc. 3351 Que lan li ot ensi lessié Por ce que riens ne le retenist (le pont était baissé).

On le trouve après toutes sortes de prépositions ; avec sanz (voir p. 46) ; sor (Cl. 3134) ; an (Cl. 985, 5339, Guill. 333); antesmes (Charr. 494) ; fors de (Charr. 2947) ; jusqu'a (Yv. 755,

189