is toegevoegd aan uw favorieten.

Procès-verbaux des séances du Comité 16 juin-24 juillet 1920 avec annexes = Procès-verbaux of the Proceedings of the Committee, June 16th-July 24th 1920 with annexes

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

- 111 -

Etats; ce qui rendrait un privilège d'autant moins justifiable.

Le Président, reprenant ensuite, afin de les élucider, plusieurs points de 1'exposé fait par lui la veille, estime que pour arriver a une solution satisfaisante du problème actuel, il faudra assurer la représentation des grands systèmes juridiques, au sein de la Cour. Ceci n'a rien de contraire a l'égalité juridique des Etats, et atteint, d'autre part, le but visé par les grandes nations.

Le Président ajoute qu'a son avis, en procédant a 1'édification de la Cour de Justice, il ne faut pas faire table-rase de tout ce qui a été construit antérieurement dans le même sens.

II existe une Cour d'Arbitrage, comprenant généraiement quatre membres nommés par chaque Etat, et „jouissant de la plus haute considération morale" et „d'une compétence reconnue dans les questions de droit international". Ce sont les termes mêmes des Conventions de 1899 et de 1907. Pourquoi ne pas confier a un tel aréopage la mission de concourir k la formation de juridictions nouvelles, dans des conditions qui sauvegarderaient a la fois l'égalité juridique des Etats et les revendications des grandes nations?

En vue d'atteindre une solution, a coup sur remarquable, du grand problème des juridictions internationales, le groupe des quatre délégués, nommés par chaque Etat comme arbitres internationaux, désignerait un de ses membres, et 1'ensemble des membres ainsi désignés constituerait d'abord une Haute Cour, placée au sommet de la Justice Internationale, et appelée a connaitre des crimes contre 1'ordre public international et le droit des gens universel.

Les membres de cette Haute Cour choisiraient k leur tour les juges de la Cour Permanente de Justice Internationale, en se conformant k 1'obligation, déja visée par le projet de la Conférence de 1907, de comprendre dans leur choix, des juges représentant les principaux systèmes juridiques du monde, tels que nous les voyons réalisés, notamment dans les principaux Etats.

La Cour Permanente de, Justice Internationale ainsi composée pourrait enfin, en considération des exigences-pratiques, se répartir en plusieurs chambres, conformément a un règlement d'ordre a approuver par le Conseil et par 1'Assemblée de la Société des Nations.

Cette conception n'est sans doute qu'une esquisse susceptible d'améliorations k divers points de vue, mais elle semble de nature a retenir 1'attention du Comité en ce qu'elle s'appuie, pour réaliser le progrès, sur une institution qui a fait ses preuves, en ce qu'elle a, pour point de départ, une égale délégation faite par les Etats a des

but with those of other States: a fact which rendered a privilege all the less justifiable.

The President, in order to explain several points of the exposé which he had made the day before, continued the discüssion. He thought thlat im order to arrivé at a satisfactory solution of the present problem it would be necessary to assure the représentation of the great- legal systems on the Court. That involved nothing contrary to the legal equality of States, but secured the ends which the great nations wished to attain.

The' President added that in his opinion it was not necessary, in proceeding to the construction of the Court of Justice to discard everything which had been done before for the same purpose.

A Court of Arbitration was in existence, made up in general by four members named by each State and "enjoying the highest moral consideration" and "of recognised ability in questions of international law". These are the very terms of the 1899 and 1907 Conventions. Why not entrust to such an aeropagus the mission of co-operating in the formation of new jurisdictions under conditions which protect both the legal equality of States and the claims of the great nations ?

In order to arrivé at a positive solution of the great problem of international jurisdiction, the group of four delegates named as international arbitrators by each State should designate one of its members, and the group of members so tiesignated should constitute at the outset a High Court, placed at the summit of International Justice and called upon to take cognisance of crimes committed against international good order and the universal law of nations.

The members of this High Court should dhoose the judges of the Permanent Court of International Justice, in conformity with the obligation already laid down in the plan of the 1907 Conference, to include in its choice judges representing the principal juridical sysjtems of the world such as these systems are in practice notably in the principal States.

The Permanent Court of International Justice thus constituted would be able, in answer to the demand of' practical circumstances, to divide itself into several chambers, conforming to rules of procedure to be approved by the Council and by the Assembly of the League of Nations.

This conception was, without doubt, nothing more than an outline, subject to impro.vements from various points of view; but it seemed to merit the attention of the Committee, because, to make a step in advance, it took for its starting