is toegevoegd aan uw favorieten.

Les Allemands à Louvain

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

82 LES ALLEMANDS A LOUVAIN

leur fait creuser des tranchées; puis, le soir, on les place derrière les canons qui, leur disait-on, bombardaient le fort de Waelhem. A huit heures du soir, on les enferme avec d'autres prisonniers dans l'église de Campenhout. Le 28, a neuf heures du matin, retour a Louvain, en repassant par Herent oü ils voient sur la route de nombreux cadavres de civils. Au nombre de mille, femmes et enfants compris, ils traversent Louvain en feu et y sont enfermés au Manége. Ils passent la une nuit épouvantable avec des centaines d'autres malheureux affamés et terrorisés. Une femme y devient folie, des enfants y meurent. Le 29, ils repartent encore une fois par Herent. A Boortmeerbeek, les soldats allemands leur ordonnent de marcher droit sur Malines. A onze heures du soir, ils arrivent a proximité des lignes beiges; les sentinelles font feu. L'un d'eux — un prêtre — se dévoue pour les autres; il s'avance seul, au risque d'être