Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

VI

Dans cette gratitude je réserve une place toute spéciale k M. Henri Chamard, professeur a la Sorbonne, qui a bien voulu se charger de la lecture de cette étude en manuscrit et a qui je suis redevable de mainte amélioration importante.

Ce m'est encore une sensible joie de dire ici un cordial merci a mon ancien maitre, M. Sneyders de Vogel, actuellement professeur a 1'Université de Groningue, a M. M. Salverda de Grave, professeur a Amsterdam, Abel Lefranc, professeur au Collége de France, H.-H. Kuyper, professeur a 1'Université libre d'Amsterdam, pour la bienveillance avec laquelle ils ont accueilli les premiers résultats de mes modestes investigations, a M. Gallas, maitre de conférences a 1'Université d'Amsterdam, qui m'a fait profiter de la rigoureuse précision avec laquelle il écrit le francais, a M. le pasteur J. Arnal d'Amsterdam, grace a qui j'ai pu faire un usage presque illimité du trés coüteux et assez rare Corpus Reformatorum.

Et, ayant senti particulièrement au cours de raccomplissément de mon travail mon entière dépendance de Celui dont, comme le dit 1'hymne anglaise all blessings flow, je tiens a clore cette préface par les deux mots qui terminent tant d'écrits au bon seizième siècle: laus Deo.

Amsterdam, février 1921. J -W. Marmelstein.

Sluiten