is toegevoegd aan uw favorieten.

Essais de syntaxe française moderne

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

90

Le subjonctif.

I.

Fonction du subjonctif dans la phrase substantive.

«Après les verbes qui expriment la pensée, on emploie toujours rindicatif, quand ils sont employés affirmativement; ces verbes demandent en général le subjonctif, quand ils sont employés dans une proposition négative, interrogative ou conditionnelle.»

Prenons le verbe croire, employé affirmativement.

H y a dans l'idée de «croire» un élément positif, objectif — qu'on sentira le mieux en comparant cette idéé a l'idée de «•Wttloir» — et un élément non-positif, subjectif, qui manque p. e. dans l'idée de «savoir». Prenons maintenant la phrase suivante, citée par M. Soltmann1: II ne résista point, croyant que ce fut encore une cérémonie (A. Hermant, Le Joyeux Oarcon, 319). Cet emploi est exceptionnel. «Man will zu verstenen geben», dit M. S., «dafi das Glauben zu einer blofien Annahme herabsinkt, so dafi er den Inhalt des Glaubens als etwas ledighch Angenommenes darstellt.» En d'autres mots: l'effet de la subordination psychologique, au moyen du subjonctif, a une idéé de croyance positive est: de faire valoir dans le verbe croire la subjectivité, 1'élément non-positif qu'il contient, et d'introduire cette nuance dans l'idée subordonnée. On arrivé ainsi tout naturellement a la nuance constatée par Tobler* dans les exemples médiévaux du subjonctif après croire, et notamment après cuidier: «croire a tort», «croire une chose qui n'est pas vraie ou du moins mcertaine».

Au moyen age, on trouve assez fréquemment le subjonctif après croire employé affirmativement; on le trouve beaucoup plus souvent encore au 16e siècle"; la grammaire moderne, par 1 Op. cit p. 78.

1 Li Dis dou vrai Aniel, 2e éd. a. Tobler (Leipzig, Hirzel, 1884), p. 26.

3 Cette circonstance pourrait s'expliquer par le fait que le moyen-age avait encore le verbe cuidier, qui avait un sens plus subjectif, moins positif que croire, de sorte qu'on se servait de croire surtout la oü la nuance était plutót positive, objective, et invitait donc moins a la subordination d'idée. Cuidier est beaucoup moins employé déja au 16e siècle.