is toegevoegd aan uw favorieten.

La princesse lointaine

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

TROISIÈME ACTE

89

bertrand

Oui, restons. Mais hélas, hélas, ö pauvre femme, Le pouvons-nous? Hélas, ai-je 1'ame, as-tu Fanie Qu'il faudrait pour cela, pour être heureux ainsi? Ah! nous ne sommes pas de ces gens-la!

mélissinde

Mais si.'

Je t'aime !

(On entend un tumulte joyeus monter par la fenêtre.) bertrand, tressaillant.

Qu'est cela?

mélissinde

Mais, rien, rien, les tapages Sur la terrasse, la, des valets et des pages.

des voix, au dehors. Un... trois ... huit!

mélissinde

Ce n'est rien, te dis-je, écoute-les. Ils viennent la, souvent, jouer aux osselets.1

les voix

Tra laï! — Qu'il fait beau!

bertrand

Mélissinde, je t'aime! Quelle fée a prévu dans ton nom de baptême, Dis, tes cheveux de miel, et tes lèvres de miel?

les voix

La mer est belle !... —• Oh ! Oh ! regardez !

bertrand, tressaillant.

Juste ciel!

Quoi? Que regarde-t-on?

mélissinde

Mais, au loin, quelque chose;

une voix

Voyez-vous cette nef? 1 Jouer aux osselets, bikkelen