is toegevoegd aan uw favorieten.

Cyrano de Bergerac

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

DEUXIÈME ACTE.

dl

Vis-i-vis de soi-même en garder le mérite,

Bref, dédaignant d'être le lierre parasite,

Lors même qu'on n'est pas le chêne ou le tilleul,

Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul!

LE BRET.

Tout seul, soit! mais non pas contre tous! Comment diable As-tu donc contracté la manie efiroyable De te faire toujours, partout, des ennemis ?

- CYRANO.

A force de vous voir vous faire des amis, Et rire k ces amis dont vous avez des foules, D'une boucbe empruntée au derrière des poules!1 J'aime raréfier2 sur mes pas les saluts, Et m'écrie avec joie: un ennemi de plus!

LE BRET,

Quelle aberration!1

OYRANO.

Eh bien! oui, c'est mon vice. Déplaire est mon plaisir. J'aime qu'on me haïsse. * Mon cher, si tu savais comme 1'on marche mieux Sous la pistolétade excitante des yeux!8 Comme, sur les pourpoints, font d'amusantes taches Le fiel8 des envieux et la bave des laches! — Vous, la molle amitié dont vous vous entourez, Ressemble a ces grands cols d'Italie, ajourés7 Et flottants, dans lesquels votre cou s'eflémine: On y est plus a 1'aise... et de moins haute mine, Car le front n'ayant pas de maintien ni de loi, S'abandpnne a pencher dans tous les sens. Mais moi, La Haine, chaque jour, me tuyaute 8 et m'apprête

1 bouche en cul de poule — een spits mondje; faire une... — lief doen.

8 J'aime raréfier les saluts = Ik heb wel graag, dat weinigen me groeten.

8 aberration = afdwaling (van den geest).

1 Déplaire... plaisir; aimer. . . haïr. Men merke de dubbele tegenstelling in dit vers op. Even te voren zegt Cyrano: un petit grand homme.

J la pistolétade excitante des yeux = (de blikken vol haat, waarmee men hem doorboort, sporen hem juist aan op den eenmaal ingeslagen weg voort te gaan.)

la fiel == de gal, (hier) de bittere gevoelens van den njjd. ' co.s ajourés = opengewerkte kanten kragen. 8 tuyauter = pijpplooien.