is toegevoegd aan uw favorieten.

Récits de guerre

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

l'insensible.

93

XX. L'INSENSIBLE.

— Juste I monsieur, je vais sur mes trente ans, — et vous pouvez trouver que j'ai le teint coloré d'un Bourguignon; je suis du Morvan, a la lisière de la zoom Bourgogne— Les.anciens de chez nous portent la moustache et la barbiche, alors je fais comme eux— Oh! je connais mon portrait, — n'essayez pas de me flatter. Mes yeux paraissent vifs, surtout paree qu'ils sont enfoncés, — et en fait de ma^hoire énergique, je passé pour avoir la bouche gourmande; on veut même que mon nez large soit encore signe de gourmandise....

Quant a ca, vous vous trompez, si vous croyez que j'ai recu beaucoup 'd'instruction: le certificat het diploma der d'études, — voila mon bagage, — en y ajoutant to«er«8Ch001 toutefois de la lecture et de 1'observation, du bon sens— N'est-ce pas, je suis menuisier de campagne, faisant tous les travaux du bois, — charpente, ébénisterie, carrosserie au besoin, — alors, par la meubelmakersdiversitë des choses qu'on nous demande, on apprend werk a réfléchir, a imaginer, — on flnit par'attraper du goüt, des idéés, du coup d'ceil

Maintenant pour ce qui est du caractère, — Óvidemment j'ai mon caractère

Ainsi, le soir de la mobilisation, je réparais la voiture au boulanger, dans son hangar, le martelage het hameren m'avait empêché d'entendre les bruits du dehors —

il a fallu que ma femme vienne me chercher

Eh bien, presque aussitót, comme une horloge s'arrête, je me suis arrêté d'être sensible: il fallait partir le soir même, c'était le devoir qui n'admet pas de regret— J'ai rangé mes outils, compté un