Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

440

DESCARTES EN HOLLANDE

saire, j'oserois esperer que nous verrions par vostre.moyen, s'il y a des animaux dans la Lune »,1

II faut lire avec quelle patience il lui donne tous les détails sur les verres et la facon de les tailler et comment il multiplie dessins et croquis pour mieux se faire entendre. L'ouvrier n'est d'ailleurs ri moins précis ni moins élégant dans 1'expression : c'est plutöt un de ces maitres des antiques corporations chez qui se retrouve le souvenir et le souci du « chefd'ceuvre », que les meilleurs des ouvriers parisiens ont encore aujourd'hui.

Dans son invitation a venir le rejoindre en ce lieu qu'il ne nomme point, mais que nous savons être Franeker, le savant évite tout ce qui pourrait blesser 1'artisan et lui faire sentir sa subordination 2: «II arrivé mille rencontres, en travaillant, qui ne se peuvent prevoir sur le papier et qui se corrigent souvent d'une parole, lors qu'on est present; c'est pourquoy, il seroit necessaire que nous fussions ensemble. Je n'ose pourtant vous prier de venir icy, mais je vous diray bien que, si j'eusse pensé a cela, lors que j'estois a Paris, j'aurois tasché de vousamener, et si vous estiez assez brave homme pour faire le voyage et venir passer quelque temps avec moy dans le desert, vous auriez tout loisir de vous exercer, personne ne vous divertiroit, vous seriez éloigné des objets qui vous peuvent donner de 1'inquietude; bref, vous ne seriez en rien plus mal que moy et nous vivrions comme freres, car je m'obhge de vous défrayer de tout, aussi long-temps qu'il vous plaira de demeurer avec moy, et de vous remettre dans Paris, lorsque vous aurez envie d'y retourner. Si vous avez maintenant quelque bonne fortune, je serois marry de vous débaucher, mais si vous n'estes pas mieux que lorsque je vous ay quitté, je vous diray franchement que je vous conseille de venir. »

Suivent quelques avis sur le voyage : « Le voyage n'est pas de la moitié si long que pour aller en vostre pais ; nous sommes en esté et la mer est maintenant fort assurée. II faudroit apporter les outils dont vous pourriez avoir besoin, ils ne coüteroient a apporter que jusqu'a Calais, car c'est le chemin qu'il vous

1. Je ne crois pas que la phrase soit une plaisanterie. C'est une des grandes préoccupations du xvn« siècle, témoin la fable de la Fontaine, si profonde et si philosophique, intitulée : Un animal dans la lune

2. (Euvres, t. I, p. 13 et 14.

Sluiten