is toegevoegd aan je favorieten.

Briefwisseling tusschen Margaretha van Parma en Charles de Brimeu, graaf van Megen, stadhouder van Gelderland, 1560-1567

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

VAN PARMA EN CHARLES DE BRIMEU.

299

281. 1566 — October 24.

Van Margaretha aan Brimeu. — Antwoord op No. 276. Zij verheugt zich ten zeerste over den loop der zaken te Nymegen. Het bijeenroepen van afgevaardigden der vier hoofdsteden keurt zij goed. Voor de bestelling der schutten en het geld zal zij zorgen.

Mon cousin, Ceste servira pour, comme par postdate de ma lettre allant aussy joinctement, vous dire qu'elle estoit désia. dressée, quand je receus la vostre du XXIme de ce présent mois et que j'ay eu bien singulier plaisir et contentement d'entendre que les choses a Nymmegen prengnent si bon chemin, comme m'escripvez, dont je ne puys sinon grandement louer Dieu et Le prier qu'il veuille vous assister de Sa gra.ce a. parconduyre les affaires tant illecq que ès aultres lieux de vostre gouvernement comme il convient pour Son service et celluy du Roy, mon seingneur, ce que je suys asseurée ne tiendra a voz bons vouloir, affection, debvoir et diligence, lesquelz fault que continuez de tant plus soigneusement que il est k croire, que les adversaires pour 1'importance de ceste ville de Nymmegen et de la suyte seront aussy tant plus diligens a. faire tous mauvais offices pour la faire recheoir en troubles. Et si vous semblast bon commectre quelque gentilhomme pour en vostre absence de Ik (comme il fault que ailliez aussy ailleurs) avoir regard sur les gens de guerre, qui y demeureront, pour les contenir en meilleure conduycte et aussy pour aulcunement pourveoir aux soubdaines occurrences, je remectz k vous de y commectre le seingneur de Gent 1), qui est icy cognu, ou bien quelque aultre, qui soit Catholicque, affectionné au service du Roy et aussy aggréable a, la ville, ayant trés volontiers entendu que le magistrat illecq se veuille employer k réduire ceulx de la ville de Ruremunde, estant le vray moyen pour petit k petit aller regaignant les aultres villes infectées et troublées, selon que voyez que désia en ma lettre vous propose ce moyen, vous requérant de le practicquer et, si vous samble, d'en S9avoir bon gré audict magistrat de ma part. Je le remectz a vous, trouvant bon que ayez convocqué les députez des quatre chef-villes a. la fin qu'escripvez.

Quant k la punition des autheurs des troubles, si elle ne se peult maintenant faire par le magistrat commodement et sans susciter quelque nouveau trouble, il fault, comme dictes, la remectre a aultre meilleure occasion et commodité.

Et touchant la retenue j'ay ordonné qu'elle soit dressée pour Hc harquebusiers et vous sera envoyée par le premier, ayant pareillement ordonné que l'on regardast sur 1'envoy de 1'argent; vous merciant pour fin de ceste de vostre diligence pour le recouvrement de la copie, qu'est venue joincte a vostredicte lettre.

De Bruxelles le XXIIHme jour d'Octobre 1566.

Au conté de Meghem.

Als boven IV, f. 367.

1) Bi vermoed, dat hiermede wordt bedoeld Willem van Gent, die in Augustus 1567 raadsheer in het Hof van Gelderland is geworden en zich steeds als eenen warmen aanhanger der Brusselsche regeering heeft doen kennen.