Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

II. INITIALES

PF. WECBRODT (1838—1902), peintre, Vienne.

Voir au h* 2553.

2589

Marque non identifiée.

2590

!. WOODBURN (1786—1853), marchand d'art, -ondres. — Dessins et estampes.

Nagler, Die Monogrammisten t.

WV n° 1460, prétend que cette marque figure sur les dessins et estampes 2591 provenant de ce célèbre marchand et collectionneur pour lequel nous renvoyons au n° 2584.

W. Benoni WHITE (t vers 1878), marchand l'estampes et dessins, Londres. — Estampes et dessins, m William Benoni White, frère de

" W. J. White (voir h° 2564) auquel

2 5 9 2 il survécut quelques années, était éi sec recto vers la moitié du XIXe siècle, un marchand connu d'estampes, dessins et tableaux. Établi 14 Brownlow jtreet, Bolborn, Londres. La vente des tableaux qu'il aissa eut lieu chez Christie les 23—24 mai 1879, iroduit £11.285 18s. 6d., et celle de sa bibliothèque e 23 juillet de la méme année, méme adresse. Sa ollection n'avait pas été vue depuis qu'il avait cessé on commerce, c'est-a-dire pendant les seize dernières innées de sa vie.

VENTE: I. 1879, 3—6 juin, Londres (chez Christie). Iprès décès. Son stock d'estampes, lre partie. (Euvres les burinistes modernes des diverses écoles: Anderloni, 3ettelini, Calamatta, Longhi, B. Morghen, Blanchard, Desnoyers, Forster, Müller, etc.; premières épreuves l'après Landseer, Turner, Wilkie, Wilson, West, etc.; jortraits d'après Beynolds et Lawrence, etc.

II. 1879, 29 juillet et 3 jours suivants, Londres méme direction). 2e Partie de son stock d'estampes. ïstarnpes de l'école anglaise, portraits, livres, et les juivres et épreuves de ses publications.

III. 1879, 6—7 aoüt, Londres (même direction). ïtock d'estampes, »the remaining portion«, comprelant les gravures anciennes.

IV. 1880, 29—30 janvier, Londres (même direction). Dessins anciens et modernes des différentes écoles, jlusieurs de collections réputées, puis des copies trés inies d'après des tableaux célèbres, faites pour les rravures du Musée francais, un recueil de dessins 1 'ornements par Bysbrack, etc. 389 n°s. Citons: Bembrandt, Tobie et 1'Ange, coll. Barnard et Beynolds, C15 15s., W. van Mieris, Suzanne et les vieillards

£ 15 15s. et Cléopatre, coll. Esdaile £ 22 ls. Un dessin du Parmesan, la Vierge et 1'Enfant, des coll. Earl of Arundel, P. Lely, Bichardson, Pond, Barnard et B. West, vendu avec 16 autres feuilles, fit £8 8s. — Produit £ 2.042 4s.

W

Marque non identifiée, relevée sur 2693 des estampes anciennes, rouge

'/ Marque non identifiée, relevée sur

une estampe de Hollar (P. 2095).

2594

a la plume

Marque non identifiée. Elle parait exister aussi avec un cercle simpte.

2595

bleu, verso

I I Marque non identifiée.

2596 violet

J. WATSON (1739 ou 1740—1790), graveur, Londres. — Sur ses propres gravures.

James Watson, né en Mande, vint

s~ jeune a Londres et fut probablement

/jaOPQQSM élève de J. MacArdell. II devint un \ M ) Qes meilleurs -graveurs en manière ^— noire de son époque; grava beaucoup

2 5 97 d'après ses contemporains Reynolds ^ sec et Gainsborough, etd'aprés les maitres anciens. II possédait probablement une collection particulière. Par testament, publié en entier dans Gordon Goodwin: Thomas Watson, James Watson and Elizabeth Judhins (British Mezzotinters series, 1904), il laissa a sa fille, Caroline Watson, 1'artiste graveur, toutes ses peintures, gravures et dessins, aussi bien que ses livres, cuivres gravés, etc. La notice nécrologique consacrée a Caroline Watson dans le Gentleman's Magazine 1814, I. p. 700, dit que sans doute les dessins, gravures, cuivres, laissés par elle, passeront en vente publique. Peut-étre cette vente, dont nous n'avons pu trouver le catalogue, eontenait-elle aussi la collection que Caroline Watson avait héritée de son père. James Watson avait encore un fils, James Edmund Watson, qui se distingua a la barre, comme »special pleadern.

La marque ci-contre, ou renversée, figure peut-être aussi sur des feuilles de la collection qu'il semble avoir possédée. la^i

Marque non identifiée, relevée sur des dessins anciens.

2597a

486

Sluiten