Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

procéder a la fixation des circonscriptions électorales particulières a chaque opinion pour y grouper les électeurs.

Cette opération se fait — dans le deuxième système — d'une manière quasi automatique. Prenons, comme exemple; le département Z de la page (4).

Les candidats de 1'opinion B, par exemple, ne pouvant espérer de réussir avec aussi peu d'adhé rents dans le département Z se mettent naturellement en relation avec les électeurs du même parti dans un ou plusieurs départements voisins de manière a concentrer sur eux le plus grand nombre possible de voix. Et c'est la tactique suivie dans chaque parti et dont 1'effet est nécessairement de grouper les électeurs autour de candidats de ce même parti, non pas pour enlever un siège a un parti concurrent, mais pour amener 1'élection du candidat préféré.

La désignation des élus se fait de la manière suivante. Prenons, par exemple, 1'opinion A qui a droit k 150 sièges.

Sont élus les 150 premiers inscrits a la liste générale, opinion A, dressée k Paris. Si le 150e et le 151e ont le même nombre de voix, c'est le sort qui décide.

Les candidats, a partir du 151e jusqu'a la fin de la liste, viennent — selon leur rang — pour occuper les sièges vacants au cours de la législature, ce qui évite les élections intérimaires.

Même marche pour chacune des opinions.

Et de cette manière chaque parti a le nombre de sièges auquel il a droit et se trouve en même

Sluiten