Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

on ne con^oit pas que quelques uns des internés s'y dérobent.

II faut nous prérarer a travailler au relèuement de notre chère Patrie.

Belle et prospère, nous avons laissé a notre départ cette Belgique petite par son territoire mais grande par ses vertus, ses trésors, ses usines; brillante par. le génie de ses arts et de ses lettres; honorée et repectée pour son intégrité et son honnêteté. Y retrouverons nous autre chose que des ruines et des tombes? Dieu le sait, et plaise a Sa miséricorde d'abrèger le calvaire de ses enfants.

Mais déja les deuils sont nojnbreux, les ruines immenses, les pertes irréparables. II faudra tout reconstruire dans le domaine économique, industriel, intellectuel et moral.

Car de même que la béte immonde a sur son passage tout pillé, tout brulé, tout saccagé et tout détruit, son soufflé abject a empoisonné bien des ames et gaté bien des coeurs. II a semé le vice et les maladies honteuses, attisé les haines, aliumé les luttes fratricides.

II nous appartient a notre rentrée de relever les ruines, de chasser 1'esprit impur et de faire renaitre de ses cendres une Belgique plus riche, plus belle, plus honnête, plus travailleuse, en un mot: Plus Beige!!

Aussi votre ligne de conduite ici est toute tracée; vous avez 1'impérieux Devoir de vous préparer a cette si belle et si noble mission.

J'ai, dans mes conférences sur 1'Education, fait ressortir les principes qui doivent présider a la for-

Sluiten