Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

libre, pas de dignité. Ce qui reste de 1'homme est alors la chose du Guépéou qui „peut, sans jugement, en vertu de régies et d'instructions secrètes, ignorées de tous, arrêter, exiler, exécuter, sans être tenu même de publier le nom de ses victimes", régies qui, au dire du secrétaire général de 1'Institut International de Droit public, „constitue un attentat monstrueux a la Déclaration des droits de 1'homme." (8)

— Attentat contre la familie, — qu'il faut „réduire dans 1'espace a la mère et a 1'enfant, dans le temps a la période de 1'allaitement," selon le mot du collectiviste francais Jules Guesde, — qu' „il faut détruire, dit Lénine, pour détruire le sentiment de la propriété privée qui en dérive", — „le ménage privé, dit un autre, étant d'ailleurs un fléau qui déforme 1'existence des adultes et des enfants." (8b)

— Attentat contre la religion et la morale. Fait tout nouveau dans 1'histoire humaine: une croisade contre la religion, contre le sentiment religieux, est organisé systématiquement sur le plan international et s'appuye sur la puissante organisation d'un des Etats les plus considérables de la planète, soumise entièrement au controle bolchéviste.

Le Komintern, en effet, exige de tous les adhérents a la Illme Internationale, sans exception, donc de tout communiste, une action anti-religieuse militante. Les chefs du bolchévisme ne s'en cachent point: tous ils veulent la disparition de la religion. Pour que le communisme progresse, il faut diminuer le nombre des croyants. Lénine: „La lutte contre la religion est 1'A.B.C. du Marxisme. „Yaroslawsky: „Religion et

(8) Mirkine-Guetzevitch. Cahiers des Droits de

LTiomme (20 février 1930). (8b.) Sabsovitch: „L'U.R.S.S. dans 10 ans". Bureaux

d'éditions Paris 1930.

Sluiten