Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

une guerre a outrance, une guerre de destruction et d'extermination; témoin le discours de M. Einile du Bois—Reymond, si spirituelleinent analysé par M. Groen van Prinsterer. — L'ora* teur berlinois, cherchant ce senible, a se faire pardonner son origine quelque peu gauloise, essaie de prendre une encolure hyper-germanique, et entonne le Chant du départ d'outre-Rhin dans un style acerbe au dela de toute mesure. C'est donc bien ici le cas de rappeler les principes de eet équilibre politique, qui depuis les Traités de Westphalie, ont prévalu presque sans interruption entre les Cabinets, et qui, il n'y a pas longtemps, ont été admirablement développés par le Prince Albert de Broglie dans le petit volume, digne d'ètre médité et surtout d'ètre pratiqué dans les circonstances actuelles, par les hommes d'Etat. — „Le propre de 1'équilibre européen, dit-il, c'est d etablir entre les divers Etats une solidarité telle, que, le plus grand se trouvant menacé dans le péril des moindres, tous les forts sont engagés, non par vertu, mais par égoïsme (ce qui est plus sur), a la défense de tous les faibles. — Ayant le droit de mettre leur veto a toute conquète excessive, ils arrètent la lutte avant qu'elle n'aboutisse a ces exterminations qui rayent un peuple de la carte. Et remarquez qu'ils n'ont aucun mérite a agir ainsi; car ce n'est pas par générosité ni par compassion qu'ils interviennent, c'est par un calcul éloigné, mais bien eutendu, de leur intérèt personnel."

Que si 1'on croit pouvoir rester les bras croisés en contemplant d'un oeil indifférent, 1'anéantissement du grand et beau royaume de France, a coup sur, dorénavant les Nations se trouveront replacées entre elles dans eet état de nature sauvage, oü elles ressemblent a des animaux dont le plus faible est, nécessairement dans un temps donné, mangé par le plus gros, par celui „qui a les plus longues dents et (comme 1'aigle prussienne) les griffes les plus aigues"1).

UTRECHT, 26 Octobre 1870.

') A de Broglie, La diplomatie et le droit nouveau, Paris 18G8. p. 53 suiv.

5

Sluiten