Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

même, gémissant a 1'heure qu'il est, sous le poids d'une guerre sanglante et sans issue, sir Theophilus Shepstone vient de débarquer du Cap. Nous sommes curieux d'apprendre, si c'est de son propre mouvement que 1'ex-Administrateur du Trans-Vaal se trouve en Europa, ou bien sur 1'ordre du ministro des colonies, et s'il en sera quitte pour quelques entretiens avec Sir M. HicksBeach, moins flattours pour sa vanité que les distinctions que la faveur de Lord Carnavon lui procura en 1876. N'est-ce pas le temps ou jamais pour les nobles et chaleureux défenseurs de 1'indépendance de la République Sud-Africaine, qui n'ont cessé d élever la voix a la chambre des Communes, de mettre a profit le séjour spontane ou involontaire, n'importe, du principale délinquant, 1 auteur d'une Corporation faite au mépris du Droit des Gens, avant de se laisser embarquer davantage inconsidérément dans la guerre affreuse contre les Zulus, de prendre les mesures nécessaires pour approfondir et tirer au clair 1'origine de cette lutte horriblo? Une enquête parlementaire ne serait-elle pas éminemment opportune, maintenant qu'il est avéré que Sir Shepstone fort peu de temps avant 1'annexion du Transvaa navait pas honte de se glorifior de ses relations amicales avec Cetywayo dont il dirigeait les mouvement» a son gré? Cette incroyable outre-cuidanco de 1'habile et astucieux escamoteur de la liberté du Transvaal est constatée par un document officiel, que le gouvernement colonial ne saurait désavouer. (Short Extract front the minuten kept of the interview of liis Excellency Sir Th. Shepstone in the Executive Council February 1877, containing literally the words of Sir Th. Shepstone). Cette pièce irrécusable qui après la conférence du 12 Avril 1871), après le mémorable débat entre la Députation du Transvaal et le Haut-Conmiissaire Sir Bartle Frère a été loyalement reproduite, non mutilée par la Gazette officielle de Pretoria, contient le passage suivant: „Cetjwayo (dit Sir Shepstone) rules in parts of this country. (He expatiates about Cetywayo). We have kept him back and he will do nothing so long as I atn here; bat has the State (la République Sud-Africaine sous le gouvernement du Président Burgers) got the power to restrain that man, when 1 take away nty hand

23

Sluiten