Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Dépêche de la légation a Lisbonne du 25 mars, se référant au télégramme précédent.

Sans perte de temps je me suis rendu chez M. Ie président du Conseil et Ministre des Affaires étrangères, et, après lui avoir communiqué le télégramme de Votre Exc., je lui ai fait voir la convenance pour la continuation des bonnes relations entre les deux pavs. dé la remise des révoltés, qui ne pouvaient être considere criminels politiques, attendu que, en vertu du decret du lOoctobie, ils avaient été déclarés pirates; j'ai ajoute qu une décision du gouvernement Portugais dans ce sens éviterait un incident desagréable et pénible pour les deux nations.

M le président du Conseil m'a répondu que c-ela ne lui paraissait pas possible, car il considérait les réfugiés a bord des navires de euerre portugais comme des criminels politiques, et, en conscience et au nom de tous les principes d'humanité, ne croyait pas pouvoir les livrer: mais que, toutefois, il adopterait la même regie de conduite que les chefs des autres navires qui avaient donne asile

Après cette conférence, j'ai adressé lx Votre Exc. le telegramme

J'ai réclamé énergiquement, mais le Gouvernement a déclaré ne pouvoir suivre d'autre règle de conduite que^celle des chets des autres navires qui ont donné asile aux rebelles.

En réponse a ce télégramme, Votre Exc. 111'a adresse le suivant: „Tous les rebelles, au nombre de 493, se sont refugés a bord des navires de guerre portugais, aucun sur des navires dautre. nation. Le Gouvernement n'admet pas de souverainete opposee a la sienne dans le propre port de la Capitale de la Republique .

Ministre de 1'Extérieur.

Le télegramme m'a été remis le 18 il 7 heures du-soir; a 8 heures, ie me suis présenté chez M. le Ministre des Affaires etrangeres et j'ai soumis a sa considération la communication que je venais de recevoir. M. le Ministre, montrant une vive contranete, ma dit que. d'après ses informations, la sortie des navires avait ete combinée amicalement, et qu'il était surpris du télegramme de Votie Exc.; mais qu'il allait télégraphier a M. de Paraty et me rendrait

visite le lendemain. ,

J'ai adressé' alors a Votre Exc. un telegramme chiffre, en ces

tGnil6S *

Par' télégramme de M. d e P ar a t y, le Gouvernement croyait que la "sortie des navires avait été combinée amicalement. Surpris de vötre dépêche, il a demandé des explications h son Representant.

Télégramme du Ministre des Relations Extérieures au Chargé d'Affaires de Portugal a Pétropolis. 16 mars l»y4.

Tres urgent. — Informé que la corvette portugaise A 'Aohso ( Albuquerque doit quitter ce port ce soir, emportant a son bord les

Sluiten