Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

quand ce fust venu au purgatoire qui n'est point nom d escripture, ilz m'eussent dit que je debvoye ausy bien croire cela qui nestoit point en 1'escripture, que sacrement et ainsi de leur messe et d'aultre semblable chose.

Puis me dirent me pensant bien rendre tout confus en eest endroit disant: Yous dictez tant de fois que vous ne voulez croire ny respondre que de ce qui est contenu en le scripture, que dictez vous du mariage, ne le tenez vous point pour ung sacrement?

Je dys que je tenoye le mariage une saincte ordonnance ordonnee et approuvee de Dieu et la couche sans macule. Tellement que la conionction doibt estre sy grande, que 1'homme delaissera pere et mere, et se adioindra a sa femme, tellement que de deux ne seront plus que ung: Je tiens ce sainct estat tant excellent, que Jesus Clirist mesme a voulut'), estre present aux nopcez en Cana de Galilea.

Puis me dit un qui assez avoit leut disant, vous croyez auxparoles de lapostre ne faictez point?

Je dys ja nadviengne que j'y veulle contredire.

Puis me dit vous ne voulez que deux sacrementz, et voicy lapostre qui appelle mariage sacrement escripvant aux Ephesiens 5e cap. parlant du mariage, disant: „et seront deux en une chair, ce sacrement est grand," que en dictez vous? me distil.

Je dys que je ne vouloye desrogner, ny coriger 1'apostre, et que sy 1'appelloit sacrement que je ne vouloye contredire a luy, luy qui avoit parle par la boucha du Sainct Esprit: dont ne fus sy triste en touttes mes enquestes, qua ceste demande. Mais le Seigneur ne me laissa guerres ainsy. Car il me vint remectre a memoire que la chose, sainement entendue valoit point ainsy. Et quand ma memoire fut rafreschic, je leur dys que ce mot „sacrement" valloit point ainsi selon la translation de grec en franchois: et que au lieu de sacrement, y avoit „secret", et que sacrement est selon la premiere translation aux testamentz *) d'Anvers. Parquoy je vouldroye, mes frerez, que tous fideles ne usasent que de testament de Lion ou Geneve pour telles faultes et aultres quil ya. A doncques furent fort courouchez, apres avoir regarde au testament de Lieuin qui est

1) Invoegsel in margine: approuver quand luy mesme a voulut.

2) De letter z met andere inkt.

Sluiten