Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

timidement ses secrets, se donnait avec la même franchise qu'il exigeaït.

D'avance il la met en garde conbre lui-même. II va parler de ses défauts, mais la prévient que la majorité des hommes se font un piëdestal de leurs vices et qu'il n'échappe pas a la loi commune. „Je m'explique; n'ayez pas trop bonne opinion de moi, mon Everdine! On ne parvient jamais a connaitre a fond, même les hommes les plus sincëres; chacun ne montre que 1'aspect le plus avantageux de son individu et même quand on reconnait avoir des défauts et avoir commis des fautes, on s'attend beaucoup plus a être loué de sa franchise, que repris pour ses imperfections. Personnellement, je ne suis pas d'une franchise absolue et je vous donne ma parole . d'honneur que je pense sincèrement, ce qui suit: Si vous pouviez me connaitre a fond, si vous aviez 1'omniscience et pouviez lire toutes mes pensées, vous ne m'aimeriez plus. II se peut que je vaille mieux que quelques uns; il est certain que je vaux moins que beaucoup d'autres". Et il revient souvent sur cette idée. „Je désire que vous me connaissiez a fond avant notre prochaine rencontre, ou tout au moins, que vous me connaissiez autant que possible, puisque souvent on ne se connait jamais a fond soi-même. Je suis bon dans le sens que 1'on attribue habituellement a ce mot, mais si, ma chérie, la mort me frólait en ce moment, si, a cette minute suprème, un ange m'adjurait de répondre en mon ame et conscience a cette question : Avez-vous été bon ? si j etais obligé de dire toute la vérité, une vérité parfaite, oomme Dieu lui-même, je frémirais". Et quétaient ces crimes qui pouvaient faire frémir eet adolescent de 25 ans ? Ses frasques de Batavia! ses rêves de Natal! quand, nouveau Robespierre, il avait pensé immoler le monde a son ambition et sa logique ? Ce grand enfant passionné et mystique faisait acte de contrition pour ses pensées comme les catéchumènes.

II ne s'en tenait pas a ces généralités d'ailleurs. II ne cache pas a sa fiancée ses premières amours et évoque avec émotion le nom de Caroline Versteegh; il rappelle sans fard les entrainements de sa jeunesse et rend un compte sincère de son flirt avec Cateau Teunisz,

Sluiten