Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

est fort poche et si elle n'estoit non plus dangereuse a toucher que les pieds, c'en feroit bien tost fait. Mais il s'yfaut gouverner ainsi qu'a tous les autres, avec une grande discretion: car la teste ne se doit prendre ny attirer comme je diray: c'est qu'il faut coucher la femme, les jambes hautes, ayant les pieds plus hauts que la teste puis porter la main bien amollie, sous la teste et sous le col, mesmes sous les espaules de 1'enfant, et le tourner a chef, puis 1'ayant mis droit a chef, rechauffer la femme en scituation moyenne, comme j'ay dit, estant bien couverte que le vent ne luy puisse nuire, la laisser reposer, en luy donnant quelque petite chose a prendre attendant ses douleurs a venir, si elles sont long-temps a reprendre, ou que les douleurs soient trop petites et que la longueur du temps ait affoibly la mere, et peut-estre 1'enfant, un bon clystere carminatif sera fort propre, oü il y entre hiere et benedicte et catholicon, cela resveille la nature et provoque les douleurs et aceroist le passage et en ce temps 1'on luy peut donner demie dragme de confection aquelines; et si 1'enfant s'avance peu au liet 'et qu'elle desire se lever, 1'on la peut mettre dans une chaire propre pour accoucher, oü la pesanteur de la teste aidera fort a 1'ouverture, et a avancer 1'accouchement.

IV. Le quatriesme est lors qu'il presente un bras, c'est qu'a 1'instant il faut qu'il soit remis, et quand c'est de soymesme il vaut beaucoup mieux; et pour ce faire il faut diligemment avoir de 1'eau la plus froide que 1'on pourra, et luy mettre la main dedans; si 1'on ne peut, prendre un linge fort moüillé et le faire toucher, cela fait a un enfant fort retirer le bras promptement; s'il est foible et que pour cela il ne se retire, il ne faut donner le temps

Sluiten