Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

plusieurs fois, 1'on rend le sang arterial contus, comme j'ay dit, d'oü s'enfuit la mort de 1'enfant.

IX. Le neufiesme est quand les mains se presentent devant la teste, il faut coucher la fennne basse, comme j'ay dit, puis les remettre et apres remette la femme en bonne scituation, les mains ayant esté bien remises, ne glissent pas comme fait le nombril, elle estant bien scimée, la reste gaigne la place, les mains n'y estans plus pour luy empescher.

X. Le dixiesme est quand la face se presente la première, il est dangereux de s'y tromper, et prendre eet accouchement pour celuy du cul devant: toutefois les femmes qui s'y entendent bien ne s'y trompent jamais, il faut boucher la femme, luy donner confection alkermes, ou eau de canelle, ou a un besoin le clystère, recherchans tous les moyens sans y toucher, de haster 1'accouchement, car pour peu qu'il demeure en eet estat, il vient si contrefait et monstrueux de visage, qu'il semble, qu'il soit tout meurtry, si 1'on y touche de la main c'est encore pis: si tost qu'il est né il luy faut frotter tout le visage d'huyle de milpertuis, ou d'huyle rosat ou de basme, ce qui est le plus enflé.

XI. L'unziesme est quand la teste se presente plus d'un coste que d'autre, qui est un accouchement assez fascheux, car la teste venant la premiere, 1'on dit qu'il vient bien, et neantmoins il y a grand peine a le faire avancer, il faut faire coucher la femme sur 1'autre costé, afin qu'il se puisse desengager du costé oü il est empraint; et si pour cela il ne se desgage, il faut cömencer par la nourriture, estat quelque temps de la venu au clystere, il faut tost apres venir aux remedes qui fortifient a coup, comme

Sluiten