Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

tandis que le dernier niembre et 1'antépénultième fournissent 1'équation pour 1'évaluation de x\

— A# « + P'M.y +As ■2 = 0 (34) •

I)e la tnême manière on déduit de l'assemblant

, P\ Pi Pa Pi Pb Ps |_

qx o -pKl pu3 -pSA j»i,5 -Pi,6 (35)

9 2 ~P\.S P'2,3 O ~~/^3,4 ~"/^3,6

les équations:

— Pafi** + Pw*g~2 = 0 ' I (36) Aa® +^1,3^ +AS* = ° ' I

et de l'assemblant

I Pi Pi Pi P* Pi Pi I

9i P\.4 "Ai A* 0 "As A,e • (37)

^2 0 As "Ai Pi, s ~A®

les équations:

A4®2+A4'^ — P\Ï!/2 = 0 > j (38)

—As® +A5.y -hA*« =° > !

Les équations (33), (34), (36), (38) sont alors les mêmes que les équations (19), (20).

Pour deuxième exemple nous détenninerons 1'équation finale entre y et z par rapport a deux équations homogènes du second degré a trois variables (22).

Les 12 équations £ sont dans ce eas liées par une seule relation linéaire. De 11 équations £ indépendantes on peut déduire les quatre systèmes de racines // indépendants entre eux contenus dans les lignes de l'assemblant

Sluiten