Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Prenant pour j successivenient 4, ii, 2, on ol»tient les valeurs suivantes:

1. j = 4, v = 35, vl = 40, v2 = !), v.A = 0; 1

2. j =3, v — 20, üj = 18, v2 = 2, v3 = 0; ■ (I<•:{).

3. ij = 2, v = 10, vx = (>, v2 = 0, = 0; (

Après avoir eonstruit les assernblaiits des coettieients, <hi forniera les équations résultante*:

Vt-2,33,3t,a"i "H 'V-'ül.:!:),-1" 4//3l,32,34.3:>~"''/"

+ 4/>H,32,33,35 2w't_h Vin,M //4 = 0 . . . .(104),

Vyn. 18.l9.aii"' h V'll', 1X, 1U,20^3-f" VyMi. 17,1(1,211'-'""

~t~ 'Vlli, 17,18,20 'V'ni. 17,18. 10 " ' == 0. . . .(105),

'^pi. m. «», uiy~ "I" "/Ai, s. H, 111,y ~f ~/v,, 7, o, ut *"

"h 2/\7,8,1.^« + V.,7,«,!»«2 =<»■■• .(106),

W 7.0, I.»//2 -+ '2V\ 7.'•>, «.** + "lP\ li, !t. 1«y»

2/>.j,<;, 7,102® ^Pd,o,7,'.i a~ — " • • • • (l 0 7).

Si 3/?i7,i8,ivio es* différent (le zéro, les équations (104), (105) et la troisièine équation (102) suttisent pour l'évaluation des quatre svstènies de racines des équations données (102).

8i 1'ou a ®p171819ao = 0, l'équation (105) se ramèue a une équation entre les deux variables r et ti du troisièiue degré, ayant au inoius pour raeines tous les svstènies de meines différents de l'éijuation tinale (104).

L'équation (100) est dans ee eas divisihle par le liinoine

i/y7,«,!).10~ 2/Ai,8,!),10M (MI'S).

Deux svstènies de raeines s'olitiennent en résolvant ré(|uation

2A 8.o,t"~ + ^i.8.0,1 0« = 0 (100),

l'équation (107) et la troisièine équation (102), et les deux autres par la résolution des équations:

Vlli,18.10,20~'iH_ 'Vlli,17,10,•20~~^-t~'V'/l(i,17,18.20~''"~f~ 'i//lli,17,18.10 W | | | j

^7,8,0,10 2 + "A,s

Sluiten