Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

sautoir sur 1'épaule gauche. Ce peu avenant personnage s'avance dans une pose théatrale, étendant ses mains vides. La légende grecque est TIÏI'IX 'l'K K \I n Alini \NTI Xf2ETPI2\ (pour sulaire des coups), et les vers latins:

Ast ego si penitus iam sanum praemia poseam,

Ille Deus pridera mox CACODAEMON ero.

Cautior exemplo tu duin (lolet accijie nostro,

Qui Medicae exerces graviter artis opus.

Pour rendre plus clairs encore les sages conseils que par sou burin il donnait aux médecins, 1'artiste y a joint en hollandais des vers, qui signifient: »Yous, maitres, et qui que ce soit qui vous appliquez a la noble pratique de 1'art de guérir, tenez-vous avertis par 1'exeiuple que je niets sous vos yeux. C'est pendant que les gens sont en douleur qu'il faut les faire accoucher; ;i »aidez-moi" répondez par »donnez-moi"; que les raisons dont on vous paie soient sonnantes."

Voila coniment Goltzius, lui-même maladif, a fait la le^on ii ses contemporains, sur leur ingratitude pour les soins médicaux dont ils étaient 1'objet. Je n'ai pas réussi a découvrir ce qui lui en a donné la pensee: quelque fait déterminé venu ii sa connaissance et qui a excité sa verve satirique, ou bien peut-être des plaintes tombées de la bouehe de son médecin, ou autre chose encore. Je 1'ignore. Muis ce que je sais, c'est que son exemple fut suivi et que le menie thème a été traité par d'autres après lui.

En effet, Robert de Baudous, éditeur bien connu d'Amsterdam, a publié en 1609 quatre estampes !), dessinées par Egbert van Paenderen, de Harlem, et gravées par Johannes Geile, qui représentent a peu de chose prés les mèmes scènes. Les vers latins en bas des estampes sont les mèmes que sur celles de Goltzius, niais 011 y a joint, outre la traduction liollandaise, une traduction allemande que voici:

1.

Wan sich der krancke Mensch, in grösser schwacheit fint So wurd ich als ein Godt, geehret vnd gebetten Ein ieder stehet vor mich, mit g'blöstem haubt geschwind : Ach Meyster hilf vns doch, vnd kum zu vns eintretten.

Spaar doch kein kost an ihn, wir werden wol bezalen,

Hilf nur den krancken auf, der sunst doch sterben muss,

Preis, lob vnd ehr wurd ihr, vor eüwer ghulff hie holen; Der Mensch ist wol ein Godt, der ihn bald hilft zu fuss.

1) Hauteur, avec la marge, *293 mm., saus la marge, 251 mm.; largeur, avec la marge, 36'J mm., saus la marge, 364 mm.

Sluiten