is toegevoegd aan uw favorieten.

De geschiedenis der Nederlandsche geloofsbelijdenis

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

„Welke moeielijkheden zich van alle kanten aan de arino geloovigen voordeden, het was er ver van daan dat ze den moed verloren. Integendeel het was in dezen tijd, dat God door zijn bijzondere genade al de christelijke kerken in Frankrijk drong, bijeen te komen om tot eenstemmigheid te komen in zake leer en tucht conform den woorde Gods. Toen dus, te weten den zes en twintigsten Mei van het genoemde jaar 1559, vergaderden te Parijs de afgevaardigden van al de kerken, die tot dus ver in Frankrijk

de Dien pour maintenir 1'union qui a tousiours perseveré depuis. l'occasion de ceste assemblee fut que bui- la fin de 1'annee precedente estant Antoine de Chandieu enyoyé par 1 Eglise de

Paris 1'Eglise de I'oitiers pour quelque affaire, le temps portoit

lors que la saincte Cere fust celebree en ceste Eglise la: ce qui se fist en tresgrande assemblee non seulement de peuple maïs aussi de ministres circonvoisins, et apres la cclebration de la Cene les ministres estant assemblis communiquerent par ensemble tant de la doctrine que de 1'ordre et discipline entre eux observee, et par les clioses qu'ils traittoient commencerent Ji approhender quel bien co seroit s'il plaisoit h. Dieu que toutes les Eglises de Erance dressassent d'un commun accord une confess.on de foy et une discipline ecclesiastique: comme au contraire, cc a ne se faisant, les grands maux qui pourroient survenir tant en a doctrine qu'en la discipline, les Eglises n'estans l.ees ensemble et rengees sous un mesmo ioug d'ordre et de police eceles.as .que. Partant ceste petite assemblee qui estoit Ik donna alors charge audit de Chandieu d'en communiquer i 1'Eglise de Paris p voir s'il y auroit moien de procurer aux Eglises un tel bien. Ce rapport octant faict a 1'Eglise de Paris, apres infin.es incommod.tes surmontees, estans les Eglises adverties par lettres de ce qu estoit mis en avant touchant le Synode national pour avoir advis, fut conclud que ledit Synode seroit tenu ii Paris, non pour attribuer quelque preeminence fi ceste Eglise lü, maïs Pour lors la ville la plus commode pour recevoir secrettement beaucoup de ministre» et anciens. Ainsi le Synode se tint h Paris, etc.