is toegevoegd aan uw favorieten.

Essai d'exposé rationnel des principaux cas de syntaxe de la langue française actuelle

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

4e Remarque. L'usage permet aujourd'hui de supprimer la négation ne après les verbes affirmatifs de crainte ou d'appréhension.

Ex. Tu crains qu'il (ne) soit mécontent de ces nouvelles.

Verbes de doute et de négation. Les verbes dotder, nier, contester, disconvenir, dissimuler, etc. qui marquent le doute ou la négation, sont ordinairement suivis du Subjonctif, ce qui est tout naturel, paree qu'ils éveillent une idee d'irréalité a 1'égard de la subordonnée.

Ex. Nous doutons qu'ils aient dit vrai.

Ils ne nient pas que vous ayez fait de votre mieux, mais ils sont mécontents du résultat.

lère Remarque. Aujourd'hui dissimuler et se dissimuler sont ordinairement suivis du Conditionnel, quand la réalité de la subordonnée est plutót douteuse.

Ex. II vous ont exposé la chose ainsi pour dissimuler qu'on pourrait encore tout sauver.

On se servirait tout aussi bien des verbes cacher, taire.

lis ne se dissimulent pas qu'on decrait agir sans tarder. On dirait tout aussi bien: Ils comprennent parfaitement etc.

Lorsque la subordonnée exprime un fait certain, la langue actuelle préfère YIndicatif.

Ex. Vous ne vous dissimulez pas que personne nadmet votre raisonnement.

II a essayé de dissimuler qu'il était renseigné depuis la veille.

2» Remarque. Le verbe douter employé négativement est suivi de YIndicatif plutöt, lorsque la subordonnée exprime un fait indiscutable.

Ex. Je ne doute point que 1'antiquité a connu maint héros dont 1'histoire ne fait nulle mention.