is toegevoegd aan uw favorieten.

Essai d'exposé rationnel des principaux cas de syntaxe de la langue française actuelle

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Es. C est le plus beau livre qu'il ait écrit.

Vous êtes le premier qui ait eu pitié de lui.

Cependant quand la subordonnée exprime un fait incontestable on se sert de YIndicatif.

Ex. II vous enverra les meilleurs cigares qu'il aura en magasin. \ otre voisin est le seul qui a refusé de pavoiser.

Avec la périphrase grammaticale eest, il si peut que 1'on se trouve en présence d'une proposition simpte dont le complément est mis en évidence. Dans se cas on se sert de YIndicatif. Ex. C est la plus grande maison qu'il a achetée.

On na ici qu une proposition simple et non pas une principale et une subordonnée. 11 ne faut donc point confondre ce cas avec 1'autre.

Ex. a. C est la plus grande maison qu'il a batie.

b. C est la plus grande maison qu'il ait batie. «. Hij heeft het grootste van die huizen gebouwd. b. Dit is wel het grootste huis, dat hij ooit gebouwd heeft.

Loinnie on voit, la différence n'est pas mince et il est plus qu utile de bien faire sentir ces différences a quiconque s'occupe de 1 étude de notre langue.

II. On se sert encore du Subjonctif d'atténuation après une principale négative ou interrogative dans un sens négatif.

Ex. II n'y a personne qui ne sache cela.

\ a-t-il personne qui se prétende immortel ?

Dans ces deux phrases la qualité est acquise; on se trouve donc en présence du Subjonctif d'atténuation. Il ne faut pas confondre ces cas-la avec ceux-ci, oü la cjualité est requise. Je ne vois rien dans tout cela qui puisse vous nuire. II n'y a personne parmi vous qui puisse se prétendre

lésé dans ses intéréts.

\ ous n avez pas émis deux idéés qui soient justes. Ce n'est pas la un cas qui soit pendable.