Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ne faloit point adorer les Saincts, ne la vierge Marie, mais vil seul Dieu: ausquels lors ie di, Ceux donc qui les adorent, errent. Sur Matth. 4 ce respondirent, qu'on peut bien prier et inuoquer les Saincts. Sur quoy ie repliquay que 1'etymologie du mot Adoratie, signifioit faire priere & quelcun: et que si on ne doit adorer la Vierge ne les Saincts selon leur dire, qu'aussi ne les doit-on pas prier: car c'est vne mesme chose.

Yoila, mes freres, comme les ignorans et aueugles se contredisent,

estans incertains de ce qu'ils croyent, et remplis seulement d'vn vain babil pour faire peur aux petits enfans.

Ce combat et assaut fini, voici deux // autres qui vindrent des- p. 20 quels 1'vn disoit qu'il prescheroit aussi bien qu'vn Ministre quand il s'y voudroit employer: de maniere qu'il babilloit beaucoup, et bien sottement. Ce qHe moy voyant et entendant ie luy di, Monsieur, ie voy bien que vous estes sauant: pource ie vous demande, me voudriez-vous bien dire que c'est de foyp ') Surquoy demeurant tout esperdu, deuint rouge: puis ayant reprins (ce luy sembloit)

courage, me dit, que c'estoit faire les commandemens de Dieu. Sur ce ie luy di que ie ne demandoye pas quels estoyent les fruicts de la foy: mais que c'estoit que foy: or il estoit si sauant que Galat. 4 iamais ne sceut me dire autre chose.

En apres ils parierent des images: 1'vn dit qu'il n'estimoit toutes les images des temples non plus qu'vn petit babouin qu'il monstroit sur 1'appuy d'vn banc. L'autre s'opposa a 1'encontre disant qu'il les estimoit d'auantage a cause du lieu. Ie leur di, Messieurs disputez donc premier ensemble et // vous accordez, & puis nous p. 21 parierons d'autres choses. Car puis que par vostre dire le lieu fait les images plus excellentes, qu'on couppe ce petit babouin de ce banc: et qu'on le porte au temple, & adonc il sera aussi excellent que celles qui y sont.

Semblables autres propos furent encore tenus, mais d'autant qu'ils sont tant sots qu'ils ne valent pas les reciter, ie me deporte d'en escrire d'auantage afin de vous faire entendre vn autre combat qui me fut tost apres presenté. C'est que monsieur de Tramery,

capitaine accompagné de cinq ou six soldats et d'vn prestre (qui par ses gestes et contenances donnoit assez & entendre qu'il estoit yure, et qu'il auoit plus humé que soufflé) vint vers moy: et lors me mirent plusieurs questions en auant, et entre autres choses ils parierent de la Cene. Surquoy ie prins occasion de leur demander que c'estoit que Sacrement.

Tous ceux qui deuant ma deman-//de causoyent comme perro- p. 22

1) „Uue c'est de foy" wil zeggen : wat geloof is.

Sluiten