Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Yous au tres mes Apostres, ie vous ordonne Sacrificateurs: prenez cecy et le sacrifiez: mais il dit simplement, Prenez et mangez. et puis, Faites cecy en memoire de moy.

Pourquoy les gur ce monsieur 1'Euesque me dit que les anciens tresprochains anciens ont temps des Apostres, auoyent appeló la Cene Sacrifice. Ie dy

Sacrifice. 1ue sauoye bien: mais que c'estoit a cause du sacrifice d'ac-

tion de graces qui s'y faisoit: a cause aussi des aumosnes: ioint aussi que les fideles s'offroyent eux-mesmes en sacrifice a Dieu, Rom. 12 selon qu'a ce faire les exhorte 1'Apostre S. Paul en 1'epistre aux Romains. Pour ces choses donc, la Cene estoit appelee Sacrifice par les Anciens. Et quant a moy, ie n'auoye iamais leu en aucuns p. 198 Anciens qui ayent esté prochains du temps des A-//postres, qu'ils ayent vs6 de ce9 mots, Nous sacrifions le propte corps de Christ, et Voffrons & Dieu, pour appliquer aux viuans et aux morts le merite de la passion du Seigneur. Ie n'ay, dy-ie, iamais leu cela en aucuns anciens qui estoyent prochains du temps des Apostres. Parquoy, monsieur, si vous en auez veu quelque chose, ie vous prie de le me dire. Lors il me dit que quand nous faisions la Cene, en nos prieres nous offrions Iesus Christ et le merite de sa passion a Dieu le Pere, pour recompense de toutes nos fautes. Ie respondy: Monsieur, nous faisons ordinairement ceste priere a Dieu, et non pas seulement en la Cene. Mais quant a vous, monsieur, et a ceux de vostre eglise Romaine, n'offrez-vous pas autrement Christ en la MesseP Si vous ne 1'offrez autrement, pourquoy donc dit-on qu'on 1'y offre en chair et en os, aussi grand et gros qu'il fut iamais? Quand nous demandons a Dieu en nos prieres p. 199 qu'il ne regarde pas en nous, mais en la face de // son Christ, acceptant le merite de sa mort et passion pour recompense de toutes nos fautes, cela n'est pas a dire que nous offrions le corps de Christ et son sang, comme aussi ne nous ne tout le monde n'auons pas la puissance de 1'offrir: ioint aussi qu'apres que luymesme c'est offert vne fois, il n'est plus besoin qu'il soit offert, comme bien amplement deduit ce propos 1'Apostre en 1'epistre aux Hebrieux. L'Euesque lors me respondit qu'ils n'offroyent rien autre chose sinon le mesme sacrifice que le Fils de Dieu auoit fait, et que cestuy-la mesme estoit offert par eux. Adonc ie luy dy, C'est donc vne chose sanglante que vous offrez: car Christ au sacrifice qu'il a fait en la croix, a espandu son sang, et vous offrez, dites vous, ce mesme sacrifice : il sensuit qu'il est sanglant: ou autrement ce n'est pas le mesme. Que deuiendra donc ceste distinction, ou ce distinguo, entre Sacrificiuni cruentum et incruentum, c'est a dire,

1) Lees: s'ost.

Sluiten